POUR FINANCER
SES ÉTUDES

Octobre 2017
Septembre, c’est aussi la rentrée des bourses

Qu’est-ce qui motive vos choix de consommation?

Sur cette photo, devinez qui dépense le plus? Et vous, dans les 7 derniers jours,
avez-vous compté combien de fois vous avez utilisé votre carte de crédit? Avez-vous une idée de quel type de consommateur vous êtes? Celui qui consomme à outrance
ou celui qui vit de simplicité volontaire? Une chose est certaine, c’est qu’il existe
des facteurs qui vous influencent quotidiennement à consommer un produit ou
un service, ou même, à surconsommer. En voici 3 :

1. La publicité

Du lever au coucher, l’étudiant moyen se fera interpeller par la publicité sous toutes ses formes : en se connectant sur les réseaux sociaux, en parcourant les nouvelles du jour, en écoutant de la musique en diffusion continue, en attendant l’autobus, en prenant le métro, en stationnant son vélo libre-service… Chaque jour, un étudiant montréalais voit donc des centaines de publicités auxquelles il accorde plus ou moins d’attention, selon ses intérêts, mais qui laisseront tout de même une trace dans ses pensées. Au moment d’acheter du savon à lessive, une marque pourrait s’imposer dans son esprit sans qu’il sache réellement pourquoi. C’est ça, l’influence du marketing !

2. Les pressions sociales

Regroupées dans le phénomène ou le syndrome du « voisin gonflable », les pressions sociales agissent sur les individus depuis leur tendre enfance. À la garderie, les tout-petits comparent leurs jouets. À l’école primaire, les jeunes vantent les activités trépidantes accomplies le samedi. Arrivés au secondaire, les ados sont préparés à exposer les objets de différentes griffes et marques qu’ils possèdent. Puis, à l’âge adulte, de nombreux voisins se livreront à une compétition pour le plus beau gazon.
Le motif derrière ce comportement? Le besoin de reconnaissance, d’acceptation et d’appartenance.

3. La performance

Les technologies, principalement de l’information et des communications, évoluent à une vitesse sans précédent. Une caméra numérique d’une définition de 12 mégapixels achetée à Noël sera considérée désuète à la sortie du nouveau modèle à 14 mégapixels aux vacances d’été. La haute définition, la performance et la rapidité des différentes technologies utilisées quotidiennement ne connaissent pas de limites et augmentent rapidement. Cette course infinie vers le « mieux » laisse souvent le consommateur insatisfait de ses achats précédents et accro à la nouveauté.


Testez vos habitudes de consommation. »


P.S. En octobre, c’est aussi le temps de postuler sur la bourse d’études nationale de la Banque Scotia. Un p’tit 2 500 $, ça aide bien à payer une carte de crédit! ;-)

 
Aux Ressources socio-économiques,
notre porte est grande ouverte.

Pavillon J.-A.-DeSève, 4e étage
Lundi au jeudi > 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30
Vendredi > 9 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30

bourses.umontreal.ca/bourses-sae
baf.umontreal.ca
etudes-travail.umontreal.ca